20150411img 0500Samedi 11 avril,  avec Pierre Palenne, Maire de Vieux-Manoir, et Patrick Chauvet, mon suppléant, Conseiller général et Président de la Communauté de Communes du Moulin d'Ecalles, j'ai eu le plaisir d'inaugurer le nouvel équipement qui permettra aux habitants de ce village, de bénéficier de meilleurs débits Internet grâce à l'opération de Montée en Débit lancée par la Commune. Je me réjouis de cette nouvelle étape dans l'aménagement numérique pour permettre du haut et très haut débit pour tous!

20150410img 0491   copie

Le 15 octobre dernier, Marisol Touraine présentait le Projet de loi Santé, destiné à « changer le quotidien des patients et des professionnels de santé, tout en réformant profondément notre système. »

Effectivement, avec cette loi qui est présentée cette semaine à l'Assemblée nationale, le quotidien des patients et des médecins sera tellement transformé qu'il entraînera à terme la destruction de notre système de santé. Aujourd'hui ce système repose sur la liberté: liberté du praticien d'exercer son activité comme il le souhaite, liberté du patient de choisir son médecin et les structures de soins.

Cette mesure retire toute approche responsable et toute action de vigilance pour les patients qui doivent pourtant rester les acteurs principaux en matière de dépense publique pour la santé. En instaurant un tiers payant obligatoire pour tous, la loi va déresponsabiliser le patient, induire l'idée d'un acte "gratuit", sans mesure possible de la valeur de cet acte.

Cette mesure contraindra les médecins à un contrôle quotidien, fastidieux et chronophage, auprès des centaines de mutuelles existantes pour s'assurer que chaque consultation fera bien l'objet d'un paiement. Dans un contexte de désertification médicale, nous préférons voir nos médecins recevoir des patients plutôt que de les voir se transformer en agents administratifs!

La seule mise en place de ce système est évaluée à 1 milliard d'euros ! Cette explosion des coûts se traduira à terme par un retrait progressif de l'assurance maladie obligatoire au profit d'un système de régime assuranciels. C'est cela la réalité ! Les patients ne pourront que constater l'augmentation du coût de leurs mutuelles sans se rendre compte de la mise en place sournoise d'un système de santé nationalisé et rigide dont le financement sera géré par les mutuelles privées.

En outre, le pouvoir accru qu'il est prévu de donner aux agences régionales de santé (ARS), laisse craindre une diminution de l'offre de soins, par l'exclusion possible des cliniques privées de certaines missions de service public. Le choix de son établissement de soin est une liberté importante. La mise à l'écart d'établissements privés aura pour conséquence une concentration de patients dans des hôpitaux publics déjà souvent saturés.

A la lecture de ce projet de loi, plusieurs questions se posent. Quel progrès pour les médecins exerçant dans nos hôpitaux, qui verront leur charge de travail augmenter ? Quel progrès pour les médecins exerçant dans les établissements privés, dont les cliniques seront contraintes à la fermeture ? Quel progrès pour les médecins libéraux, qui seront soumis à une nouvelle pression des mutuelles et à un alourdissement de leurs tâches administratives ? Mais surtout, quel progrès pour les patients, pour qui l'offre de soins sera réduite, les délais d'attentes allongés, et auxquels on cachera les réalités du coût de notre système de soins?

Cette réforme est un coup moral, politique et financier porté à notre système de santé! Elle est dangereuse, conduite à marche forcée et sans dialogue avec les professionnels de santé. 91% des médecins sont contre. Elle est imposée avec comme seul but l'étatisation.

Je comprends les médecins, généralistes, spécialistes, urgentistes, chirurgiens dentistes, pharmaciens, les praticiens de SOS Médecins et ceux exerçants dans les cliniques privées qui se sont fortement mobilisés ces dernières semaines dans les mouvements de grève. Ils sont lanceurs d'alerte et nous préviennent du danger que représente le Projet de loi de Marisol Touraine. Je les soutiens, et je m'opposerai avec force à cette loi, lors de son examen à l'Assemblée nationale.

150330 CP Francoise Guegot

Le résultat du second tour des élections départementales confirme la défaite de la gauche et la victoire de tous nos candidats qui se sont engagés dans cette élection. C'est aussi la démonstration que l'UMP et le centre droit sont bien la seule alternative politique!

Cette victoire est celle de l'union, du message de vérité que nous avons porté ces derniers mois en allant à la rencontre de nos concitoyens.

Demain, c'est cette alternative qui gèrera une très grande majorité de nos départements.

Ce sera un enjeu considérable. De nombreux Français ont exprimé par leur vote ou leur absence de vote, leur incompréhension face aux politiques menées à la fois au niveau national mais aussi sur le plan local. Certains se sentent oubliés particulièrement dans nos territoires ruraux. Depuis bientôt trois ans, la majorité socialiste a divisé les Français et a détruit l'envie d'entreprendre. La situation économique est catastrophique.

Nous allons devoir réaliser des changements profonds si nous voulons rétablir la confiance avec nos concitoyens. Nous devrons avant tout respecter les engagements pris pendant cette campagne avec quelques priorités simples: contenir la pression fiscale, réduire l'endettement et recentrer les actions sur les compétences principales du Département à savoir les solidarités et les soutiens aux projets des communes, particulièrement celles situées en zone rurale.

En Seine Maritime, comme dans les 65 autres départements où nous allons diriger les exécutifs, nous devrons faire la preuve du respect de nos engagements par l'action. Le travail est immense et je suis confiante devant la détermination de nos nouveaux élus à œuvrer pour leur territoire

Françoise Guégot,
Députée de Seine-Maritime,
Secrétaire de la Fédération 76 de l'UMP


Le premier tour des élections départementales montre la profonde aspiration des Français à un changement clair, qui commence par les départements.
L'UMP remercie ses électeurs et tous les responsables du mouvement pour leur participation active à la campagne et leur volonté commune de construire l'unité de la famille politique ; ainsi que tous les candidats pour leur dynamisme et leur engagement sans faille.
A six jours du second tour, l'UMP appelle tous les Français qui refusent la politique de déclin mise en oeuvre depuis trois ans et qui veulent un changement profond de stratégie au service du redressement de la France, à se mobiliser pour amplifier la dynamique du premier tour.
Que les électeurs qui se sont abstenus comprennent que la France a besoin d'eux pour construire le changement.
Le seul vote qui conduira à l'alternance républicaine est celui qui se portera sur les candidats de la droite républicaine et du centre.
A partir de ce soir, c'est l'ensemble de notre famille politique qui va se consacrer à relever le défi du second tour.
L'alternance est en marche. Rien ne l'arrêtera.

Contacter Françoise Guégot

  • en Permanence : 02 22 51 01 39
  • à l'Assemblée :    01 40 63 60 00

 

Formulaire de contact

Mes permanences en circonscription