IMG 3789IMG 3796

Françoise Guégot a répondu à l'invitation des Jeunes Agriculteurs de Seine-Maritime, et s'est rendue ce lundi 6 juillet sur l'exploitation de Dominique Grandsire, pour échanger avec les agriculteurs, le Président de la FNSEA 76, Arnold Puech d'Alissac, et le Président des Jeunes Agriculteurs Guillaume Burel. Cette rencontre a permis de discuter des grandes difficultés auxquelles est confronté le monde agricole. La FNSEA regrette le manque d'ambition du Ministère de l'Agriculture, et formule des propositions concrètes pour sortir les productions agricoles de la crise économique. Il faut que le gouvernement s'investisse dans cette vision dynamique et conquérante de l'écnomie agricole!

Après des mois d'attente et de suspens, la Cour de Cassation a validé la transcription d'enfants nés de GPA à l'étranger, à l'état civil français. Entre hypocrisie et contradiction, le gouvernement prouve son incapacité à respecter ses engagements envers les français. Je m'oppose à cette décision, considérant qu'elle marque la première étape vers la GPA.

Sous couvert de décision de justice, la Ministre de la Justice,a reconnu le 17 mai, que l'on ne doit pas refuser l'inscription à l'état civil des enfants nés d'une mère porteuse à l'étranger. Une fois de plus, la garde des sceaux, est allée à l'encontre des propos tenus par son premier ministre qui déclarait, en octobre dernier, «il est incohérent de désigner comme parents des personnes ayant eu recours à une technique clairement prohibée, comme la GPA ».

En s'écartant de la solidarité gouvernementale, et en préférant remettre aux mains de la justice un tel bouleversement de la société, la Ministre de la Justice, se défausse de ses responsabilités.

La GPA constitue une violation des droits humains, des droits de femmes et des droits des enfants. Elle est une pratique lucrative qui consiste à louer le corps d'une femme, et à considérer un enfant comme un bien. L'exemple du salon de la GPA à Bruxelles, tenu le 3 mai dernier, en est l'illustration la plus sordide. Pour le prix d'une voiture, vous avez un enfant?! Comment peut-on vendre un enfant entre 60 000 euros et 150 000 euros?

Même si le désir d'enfant est fort, il n'existe pas de droit àl'enfant.

Dans le pays des droits de l'homme où l'abolition de l'esclavage a été prononcée en 1948, n'a t-on plus d'éthique?

La GPA est une exploitation de femmes, le plus souvent issues de pays démunis. C'est "faire du profit sur des femmes dans une situation de besoin" comme l'a soulignéMarisol Touraine, Ministre de la Santé, ce-jour sur RMC.

Je fais partie de plus de la moitié des français, (2/3 des français selon un sondage Opinion Way, paru le 2 juillet), qui est contre la retranscription à l'état civil des enfants nés de mères porteuses à l'étranger considérant que cela entrainerait la légalisation de la GPA.

Depuis le début du mandat de François Hollande, le gouvernement préfère le "laisser-faire" au lieu d'accepter le débat ou de prendre des mesures pour interdire la gestation pour autrui, quitte à diviser sa famille politique, et ne pas respecter l'avis des français.

En tant que Députée, j'assume mes responsabilités de représentante de la Nation, et je demande à la garde des sceaux d'en faire de même, en clarifiant sa position qu'elle masque depuis des mois.

Au-delà des clivages politiques et attachée au débat démocratique, j'invite les parlementaires de tous bords, à soutenir la proposition de loi de la Députée Valérie Boyer sur l'interdiction de la pratique de la gestation pour autruiainsi que de ses possibles conséquences. La place d'un tel sujet n'est pas dans une cour de justice mais au sein de la représentation nationale, car c'est la voix du peuple qui doit s'exprimer.

IMG 1140 Copie

Invitation 27 juin 2015

IMG 1073 Copie
J'ai rejoint ce matin les dirigeants et les collaborateurs de STICKEM, une entreprise dynamique, qui poursuit son développement, investit et forme avec succès régulièrement ses salariés. C'est avec grand plaisir que j'ai participé à la cérémonie de remise des diplômes aux équipes des opérateurs sur le site du Mesnil-Esnard.

Contacter Françoise Guégot

  • en Permanence : 02 22 51 01 39
  • à l'Assemblée :    01 40 63 60 00

 

Formulaire de contact

Mes permanences en circonscription