Après les élections régionales du mois de décembre, les élus ont participé à la première séance pléinière du premier Conseil Régional de la Normandie réunifiée.

Les 102 élus des cinq départements Normands ont élu Hervé Morin à leur tête, puis ont procédé à l'élection des 15 Vice-Présidents. Je remercie mes collègues de m'avoir accordée leur confiance. Je suis dès aujoud'hui au travail sur les thématiques dont j'ai la charge: Recherche, Enseignement supérieur, Innovation, Pôles de compétitivité, Numérique, et Axe Seine, avec les ports qui y sont associés.

Félicitations aux 14 autres vices-présidents: Sophie Gaugain, David Margueritte, Rodolphe Thomas, Marie-Agnès Poussier-Winsback, Bertrand Deniaud, Anne-Marie Cousin, Guy Lefrand, Marie Françoise Guguin, Jean-Baptiste Gastinne, Clotilde Eudier, Hubert Dejean de la Batie, Emmanuelle Dormoy, François-Xavier Priollaud et Claire Rousseau.

Je tiens à remercier avant tout les Normands qui ont voté pour notre liste de la Normandie conquérante conduite par Hervé Morin,

C'est une belle preuve de confiance, une volonté de changement, et nous saurons être à la hauteur de cet enjeu!

Je remercie également tous les militants, les colistiers de la liste de Seine-Maritime que j'ai portée, ainsi que mon équipe de campagne, pour tout le travail accompli qui nous a mené à cette belle victoire! Cette victoire, c'est la leur!

Nous sommes conscients avec Hervé Morin du travail considérable qui nous attend, nous avons le devoir d'obtenir des résultats concrets et de mettre en place notre projet, dès janvier, pour que la Normandie devienne une région forte et reconnue pour ses valeurs.

Nous mettrons l'accent, comme promis durant la campagne, sur l'attractivité et le développement économique de la Normandie. Nous insisterons également sur la formation professionnelle pour ne laisser personne sur le bord du chemin!

Nous avons aujourd'hui une Normandie réunifiée, nous aurons demain une Normandie Conquérante!

Madame, Monsieur,

Chers amis agriculteurs,

Les résultats du premier tour ont montré tant sur l’échelle nationale qu’en Normandie, la colère et l'exaspération d'une partie des Français. J’ai entendu le message que nous a été adressé.

Depuis des mois, je suis présente et mobilisée contre la politique socialiste qui se résume à détruire notre agriculture, fierté de notre pays et de notre belle et grande région Normandie.

Ce dimanche, il n’y a que deux partis en mesure de remporter les élections : notre liste avec la Normandie Conquérante arrivée en tête ou le Parti socialiste allié aux communistes et aux écologistes.

Ne pas voter pour notre liste, c’est accompagner les socialistes et les écologistes à la tête de la Nouvelle Normandie !

Cela fait 17 ans que le parti socialiste est aux manettes en Haute-Normandie et comptabilise un triste bilan en matière agricole :

Vous nourrissez la Normandie, sans pouvoir en vivre !

Notre ambition c’est que vous nourrissiez la France, que vous nourrissiez l’Europe, et qu’enfin votre travail soit reconnu et respecté !

Pour nous, productivité, compétitivité et modernisation ne sont pas des gros mots !

Sept agriculteurs sont en position éligible sur notre liste la Normandie Conquérante, leur présence marque notre attachement à notre agriculture normande, nous sommes conscients de son potentiel exceptionnel.

Dimanche prochain, si vous voulez sauver l’agriculture d’une mort certaine avec le parti socialiste, faites confiance à un projet crédible et à une équipe déterminée !

Je compte sur vous,

Françoise GUEGOT,

Tête de liste pour la Seine-Maritime

Députée de Seine-Maritime

 

Tour1

Mardi 24 novembre, sera discutée en nouvelle lecture le projet de loi très controversé réformant notre système de santé.

Lors des attentats terribles que nous avons subi la semaine dernière, notre service médical était à pied d’œuvre pour sauver les vies de nos jeunes blessés. Le gouvernement doit rendre hommage à ses professionnels de santé en reportant ce projet de loi.

Face à cette menace terroriste, le gouvernement a pris la décision nécessaire de déclarer l'état d'urgence dans notre pays qui suspend également, toutes manifestations y compris celles protestant contre le projet de loi santé.

Passer en catimini une loi de cette ampleur, qui nécessite des concertations avec les professionnels de santé notamment sur la généralisation du tiers-payant, n’est pas digne de l’hommage à leurs rendre.

Il faut rappeler que lors de son examen au Sénat, les sénateurs sont revenus sur un aspect phare de la loi, combattu par les médecins libéraux. La ministre de la santé, Marisol Touraine, a dès lors, demandé de réintroduire cet amendement généralisant le tiers-payant en commission des affaires sociales et ce malgré l’opposition des médecins.

Reprendre le calendrier parlementaire faisant fi de ces profonds changements, et commencer à examiner le projet de loi de santé durant la période de deuil national en vue de son adoption, est un déni de démocratie.

Un moratoire reportant le vote de la loi après la conférence nationale de santé du mois de février 2016, souhaitée par le premier ministre permettrait l'instauration de la concertation qui a fait défaut jusqu'à maintenant.

Françoise Guégot, Députée de Seine-Maritime, Tête de liste les Républicains en Seine-Maritime, pour les régionales, demande un report de la discussion en séance publique du projet de loi de modernisation de notre système de santé et invite la représentation nationale à prendre ses responsabilités.

Contacter Françoise Guégot

  • en Permanence : 02 22 51 01 39
  • à l'Assemblée :    01 40 63 60 00

 

Formulaire de contact

Mes permanences en circonscription