Pose de la 1ère pierre de la Caserne de Gendarmerie et de logements sociaux à Boos

 dsc09545 - copie En présence du Préfet, du Commandant de la Région de gendarmerie de Haute-Normandie, et de très nombreux élus, la 1ère pierre de cet important ensemble immobilier a été posée.

Le projet prévoit la construction d'une caserne et de 26 logements sociaux. A terme, 21 militaires seront hébergés sur ce site. Cette opération permettra d'optimiser les conditions de travail et de logement des militaires de l'unité et de leurs familles.

Implantée sur le Plateau Est de Rouen, la brigade territoriale autonome (BTA) de Boos compte actuellement 19 militaires de la gendarmerie, directement subordonnés au Commandant de la Compagnie de Rouen.

facebook twitter google plus imprimer

Le redécoupage des régions : une réforme incomplète et insatisfaisante pour une grande partie du territoire national

J'ai toujours défendu l'idée d'une Normandie réunifiée. Mais cette réforme ne s'arrête pas à la Normandie ! Elle n'est pas la réforme ambitieuse que nous attendions. Elle ne clarifie aucunement la répartition des compétences entre les collectivités. Elle ne simplifie en rien le mille-feuille territorial.

Le découpage de l'ensemble des régions repose sur une logique largement contestable : les régions françaises seraient trop petites, il faudrait donc en créer de plus grandes. En réalité nos régions sont plus grandes que la moyenne des régions européennes, et même que certains Etats.

Ce qui fait la force d'une région, ce n'est pas sa taille ou sa superficie. C'est son poids économique. Redécouper les régions françaises pour en faire de véritables outils de la puissance économique de notre pays aurait eu un sens. Mais pour cela il aurait fallu que la carte des régions prenne en compte les bassins d'emplois et les pôles de compétitivité économique.

Ce qui fait la force d'une région, c'est aussi son identité culturelle. C'est le sentiment pour les habitants d'appartenir au même territoire, de partager une histoire commune. Aujourd'hui le gouvernement va imposer à l'Alsace, au Languedoc-Roussillon et au Nord-Pas-de-Calais des mariages contre nature dont les habitants ne veulent pas. Ne fallait-il pas laisser le choix au Conseil Régionaux de décider si oui ou non une fusion était souhaitable ? Ne pouvait-on pas d'emblée proposer un découpage département par département, qui prenne vraiment en compte les aspirations de chaque territoire ?

Enfin, la méthode employée par le gouvernement est très contestable. Tout le monde retiendra l'image d'un Président jouant avec des ciseaux et découpant sur un coin de table la carte de nos régions. Tout le monde gardera en tête l'image d'un Président cherchant à tout prix à reculer la date des élections régionales, dont il sait d'ores et déjà qu'elles risquent d'être un fiasco pour sa majorité. Ce n'est pas le signe de la démocratie mature et responsable que les Français sont en droit d'attendre en période de crise.

La Normandie réunifiée n'a pas fait l'objet de débats contestés car depuis bien longtemps tous les acteurs régionaux ont anticipé cette étape. On peut citer comme exemple le rapprochement des chambres de commerce ou encore le PRES (Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur) Caen – Le Havre – Rouen.

Avec les élus de la droite et du centre, nous serons présents en 2015 pour proposer aux Normands un projet ambitieux pour leur Région !

facebook twitter google plus imprimer

Ma dernière intervention

Projet de Loi pour l'égalité Femmes - Hommes - Intervention de Françoise Guégot
 
Retrouvez la vidéo de l'intervention de Françoise Guégot en cliquant ici.
Retrouvez la réponse de la Ministre en cliquant ici.
facebook twitter google plus imprimer